RETROTAKU

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jamestown [PC]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROTAKU Index du Forum -> Retro-Gaming -> Tests
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
elpianistero
Team Newseur
Team Newseur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 1 315
Localisation: Lille
Masculin
Console(s) Préférée(s): Dreamcast

MessagePosté le: Lun 22 Aoû - 23:35 (2011)    Sujet du message: Jamestown [PC] Répondre en citant



Le Shoot'em up fait parti de ces genres immortels dans le monde des jeux vidéos. C'est ce genre qui lança la mode des jeux vidéos avec Pong et Pacman dans nos salon. Tout le monde à jouer un Shoot'em up, que ce soit dans son enfance, adolescence, adulescence ou avec ses enfants. Beaucoup de grands noms vous bourdonnent dans les oreilles en lisant ce début d'article: Space Invader, Galaga, Gradius, Gunhed, Dodonpachi, Ikaruga... Et je n'en cite que quelques uns, mais ce style de jeu fut tellement populaire dans les années 80 et 90, qu'il en est le plus représenté en Arcade (ou alors le Majhong...).
J'utilise le passé simple (et oui, « fut » est un passé simple, dingue non !?), car les Shoot'em up connurent une baisse de popularité dans les années 2000. Alors que les Thunder Force, Gynoug, Axelay, Aleste, E.D.F, faisait vendre les machines 16 bits, ce genre n'était plus vendeur de machine à partir des consoles 32 bits avec le début de l'avènement de la 3D. Et pourtant, ce fut peut être la meilleure génération pour les shoot'em up (surtout chez la Saturn de SEGA...).
Quelques shoot'em up de grande qualité sortent sur les machines 128 bits (Dreamcast, Xbox et PS2), mais il faut être un vrai amateur et pro du genre pour suivre l'actualité et commander son jeu le plus souvent en import car rarement localisé en version PAL. Et puis un jour, les plateformes de téléchargement pointèrent leur bout du nez avec la génération de la Wii, PS3 et Xbox 360. Les éditeurs ressortent leur vieux jeux, dont des Shoot'em up comme Ikaruga, Ray Section, Axelay, Aeroblaster, Thunder Gate, Guwange, et bientôt le mythique Radiant Silvergun. Et le pire dans tout ça, c'est que ça se vend. Alors, le marché s'ouvre même aux éditeurs n'ayant jamais sorti un jeu en Europe. Death Smile de Cave en est un exemple avec sa sortie en 2011 sur Xbox 360 en Europe. Avant cela, il fallait payer une fortune en import pour pouvoir jouer à ce genre de jeu (en plus d'avoir une console japonaise). Le plus dingue, c'est que même des éditeurs indépendants sortent encore des shoot'em up sur Néo géo et Dreamcast comme la NG:Dev Team (avec Last Hope et Fast Striker) et Duranik ( avec le 11-11-11 la sortie du très attendu Sturmwind). Sur les plateformes de téléchargement que ce soit console, téléphone portable, ou ordinateur (PC ou Mac), les shoot'em up d'éditeurs indépendants pullulent et sont très souvent de bonne qualité dont Jamestown produit par Final Form Games et téléchargeable depuis 2011 sur Steam entre autre.



Tout d'abord, il faut raconter le scénario de Jamestown. L'histoire se passe sur la planète Mars en 1619. De la cohérence historique? On s'en fout. Ce qu'il compte, c'est de savoir que la colonie est attaquée et que vous allez sauver cette foutue planète.
Jamestown est donc un shoot'em up programmé à l'ancienne avec des pixels bien gras et surtout bien animés. En démarrant le jeu, une légère démo avec des écrans fixes vous lance dans l'univers et le menu s'affiche à vous. Le menu option propose le type d'affichage (fenêtré ou plein écran), le réglage du volume des bruitages et de la musique. Un tutorial est visible pour expliquer la mécanique du jeu, et bien sûr le bouton « start game » lance la configuration de la partie avant de la commencer.



Jamestown est notamment jouable à 4 en même temps et pour cela une manette, le clavier, et même la souris peuvent servir de manche à balais pour diriger votre vaisseau. La configuration des touches se fait instinctivement et il existe trois boutons : tir basique, tir spécial et le « vaunt ». Au départ un seul vaisseau est disponible, mais vous débloquerez assez rapidement les trois autres à la jouabilité très variée. Pour commencer le jeu, vous choisissez un niveau et vous débloquerez les niveaux suivants en finissant les précédents. Vous pouvez bien entendu enchaîner les niveaux normalement, mais vous devez d'abord débloquer chaque niveau individuellement. Une manière de voir à quoi ressemble les niveaux avant de se lancer dans le grand bain, mais aussi de permettre de ne pas jouer toujours qu'aux premiers niveaux...



Vous lancez le premier niveau et vous voilà lancer dans avec les colons dans une bataille contre un ennemi martien. Graphiquement, le style ressemble à un Metal Slug. Les animations des vaisseaux et personnages sont fluides. On a finalement l'impression de se retrouver devant un jeu Néo-Géo ou même Arcade du début de la fin des années 90. La jouabilité est parfaite et c'est uniquement de votre faute si un projectile ennemi fait exploser votre vaisseau. Justement, parlons projectiles : Jamestown est un Danmaku. Un quoi me dites vous ? Un Danmaku ou en Maniac Shooter est un Shoot'em up où les ennemis vous envoie des nués de projectiles, et vous devez slalomez entre elles tout en tirant sur vos ennemis. Ce style fut intronisé par la série des Donpachi (de l'éditeur Cave...). Depuis, bons nombres de Shoot'em up reprennent les grands codes du Danmaku : des projectiles en masse à éviter, et un système de scoring valorisant le risque.



Jamestown propose donc un système de scoring pour répondre à la tradition ancestrale du Danmaku. Pour affoler votre score, il vous faudra utiliser la bouton « vaunt »de manière judicieuse. Tout d'abord, chaque ennemi détruit libère une quantité de boulons. Cet item permet de gagner des points en le collectant, mais aussi de faire grimper une jauge. Quand celle-ci est pleine, vous pouvez activer votre « vaunt ». L'activation permet d'avoir un bouclier vous protégeant des projectiles pour quelques secondes et ensuite vous avez un tir plus puissant jusqu'à ce que votre jauge arrive à zéro. Arriver à zéro, vous pourrez de nouveau la recharger en récoltant de nouveaux boulons apparu après la destruction d'un ennemi. Le truc intéressant, c'est que plus votre « vaunt » est activée longtemps, plus vous aurez de points bonus. Mais comment faire durer le temps d'action du « vaunt » ? Et bien en récoltant des boulons. Et c'est là que le jeu est intelligent : une grande partie du scoring va se jouer sur votre capacité à garder le plus longtemps possible actif le « vaunt ». Il faudra donc tuer vite les ennemis et rapidement récupérer les boulons avant que la jauge ne se vide. Bien entendu, si vous mourrez pendant un « vaunt » actif, vous n'avez aucun bonus de points.



Pour garder votre « vaunt » actif, il va donc falloir détruire les ennemis rapidement tout en évitant leurs tirs multiples et aussi récupérer les boulons pour faire remonter votre jauge qui diminue continuellement. Cela demande une forte concentration mais aussi une bonne connaissance des niveaux. Il faut avouer que le style Danmaku était réservé au fan, mais Jamestown propose une progression rendant le jeu accessible à tous. Et vous seriez surpris de vouloir augmenter la difficulté pour voir si vous êtes capable de survivre à encore plus des projectiles. Comme exemple concret, ceux sont mes jeunes cousins n'ayant jamais jouer à ce genre de jeu, et qui ont tout de suite accroché et pris du plaisir. D'ailleurs, avec Death Smile (sorti sur Xbox360) je conseille Jamestown à tous ceux voulant essayer le genre.
Quant est il de la durée de vie ? Elle est conséquente. Le jeu contient 5 niveaux et un système de scoring publiable sur internet. Chaque niveau contient 5 difficultés allant du mode normal (pour débutant) ou mode judgement (en anglais dans le texte...). J'avoue que le dernier mode est tout bonnement monstrueux et qu'une grosse phase d'entraînement est nécessaire pour finir même le premier niveau. Comme expliqué précédemment, le jeu est jouable à quatre en même temps, rajoutant un peu plus de fun à l'aventure. La présence aussi de quatre vaisseaux différents augmentent la durée de vie, et en plus des défis sont déblocables (un douzaine).

Pour faire simple, Jamestown est un excellent Shoot'em up à l'ambiance rétro, à la réalisation impeccable, à la jouabilité sans faille, à la durée de vie conséquente, et surtout avec une replay value digne de ce nom. Ce jeu coûte moins de 10€ sur les plateformes de téléchargement PC comme Steam et vous auriez bien tort de ne pas craquer. Et dernier petit détail : les musiques sont épiques et dantesques !

Elpianistero

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Sacré William ! TU nous feras toujours danser !


Dernière édition par elpianistero le Mar 23 Aoû - 11:20 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Aoû - 23:35 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
cyberxander
Petit Gourou
Petit Gourou

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2008
Messages: 1 211
Localisation: Hauts de Seine
Masculin
Console(s) Préférée(s): Master System, Dream

MessagePosté le: Mar 23 Aoû - 09:04 (2011)    Sujet du message: Jamestown [PC] Répondre en citant

Je l'ai acheté cet été sur Steam, pas encore eu le temps de vraiment y jouer, car le je rame sur mon netbook, qui fait pourtant tourner pas mal de jeux récents O_o
Il faut que je l'installe sur mon pc fixe ! En tout cas il est superbement animé, et les musiques sont en effet dantesques !
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
"Chercheur d'embrouille"
"Brave Petit"
Revenir en haut
MSN
Matiiou
Adhérent Asso
Adhérent Asso

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 841
Localisation: LE MANS
Console(s) Préférée(s): Dreamcast, Snes

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 12:27 (2011)    Sujet du message: Jamestown [PC] Répondre en citant

Excellent jeu, j'y rejoue régulièrement.
Les défis sont bien corsés et imposent une concentration extrême (et une connaissance au millimètre près des pattern).

A noter qu'il existe un deuxième mode histoire que l'on débloque quand on finit tous les niveaux en difficulté Legendary. Ce sont les mêmes niveaux dans ce deuxième mode mais avec un narration loufoque. Ca sert à rien puisque je ne connais pas grand monde qui se soit attaché au background mais ça fait un défi de plus.
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Président de l'association Retrotaku
Retrotaku.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
elpianistero
Team Newseur
Team Newseur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2008
Messages: 1 315
Localisation: Lille
Masculin
Console(s) Préférée(s): Dreamcast

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 21:18 (2011)    Sujet du message: Jamestown [PC] Répondre en citant

Le dernier niveau, c'est juste de la folie au niveau max!!!

J'y arrive qu'avec le deuxième vaisseau...
J'y rejoue régulièrement et c'est toujours un énorme plaisir!
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Sacré William ! TU nous feras toujours danser !
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:34 (2017)    Sujet du message: Jamestown [PC]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROTAKU Index du Forum -> Retro-Gaming -> Tests Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com